13 juin 2010

Virée des sentiers du Mont-Saint-Bruno

Eh! que ça paraît court un 10 km quand notre dernière course est un demi-marathon! Une vraie petite partie de plaisir ce matin que la Virée des sentiers du Mont-Saint-Bruno! Il y avait de la côte pourtant, mais ça ne m’a pas paru très difficile. J’étais bien entraînée et bien reposée. Et puis, comme c’était ombragé tout le long, je n’ai pas souffert de la chaleur. En prime, le parcours était magnifique et l’organisation, impeccable.


Pourtant, avant la course, je n’étais guère enthousiaste. Je n’avais pas la moindre envie d’aller jeter mes trippes sur les sentiers. J’ai même dit à mi-voix à plusieurs reprises : « J’haïs ça. J’haïs ça. J’haïs ça. Je veux pas y aller. Je déteste ce sport. » Je voyais bien que ça n’avait pas d’allure alors je me suis donné le droit de courir à un rythme agréable, simplement pour avoir du plaisir (un peu comme je l’avais fait à Philadelphie). C’était une très bonne idée! Je suis partie très lentement, et jusqu’au 6e kilomètre je n’ai ressenti que du bonheur. Il n’y a qu’entre le 6e et le 8e kilomètre que j’ai travaillé un peu plus fort mentalement pour maintenir le rythme. Les deux derniers kilomètres se sont courus pratiquement tout seul.

Comme cette course est quand même pas mal différente des courses sur route habituelles, étant donné qu’elle se fait sur des sentiers et que le dénivelé est relativement marqué, je ne savais pas du tout quel objectif me donner. Mon dernier 10 km remonte à l’année dernière (Ottawa, parcours plat) où j’avais obtenu un chrono de 54 min 41. J’ai donc estimé que 58 minutes serait peut-être l’objectif à atteindre au Mont-Saint-Bruno. Finalement, j’allais plus vite que prévu, malgré de gros ralentissements dans les côtes, et j’ai obtenu un chrono de 55 min 38. Je suis très contente!

Je me sens surtout en PLEINE forme cet après-midi. Je n’ai peut-être pas tout donné, mais j’ai vécu une expérience sportive merveilleuse! Si je veux de continuer de courir longtemps avec le sourire, j’ai avantage à accumuler les expériences positives et à ne pas trop mettre l’accent sur la performance.

Prochaine course : demi-marathon de Yamachiche Marcel-Jobin dans un mois. Cette fois, ce sera sur du plat! Le parcours est un aller-retour probablement très ennuyant, mais sûrement rapide (quoique la chaleur pourrait venir gâcher les choses). J’avoue que pour cette course en particulier, j’espère obtenir un excellent résultat. J’aimerais fracasser mon record personnel obtenu à Philadelphie en novembre dernier (2 h 05).

Ensuite, je refais le Maski-Courons, car je dois prendre ma revanche pour l’année dernière. Il faut dire que cette fois, les conditions seront différentes étant donné que j’aurai accumulé un excellent volume d’entraînement dans le cadre de mon programme de marathon.

À la mi-août, je vais bien sûr courir le 5 km Endurance qui a lieu à deux pas de chez moi.

Enfin, le 5 septembre, ce sera l’apothéose de ma saison avec le marathon de Montréal.

5 commentaires:

Sylvie a dit…

Je suis déçu d'avoir manquée ça!! Il me semble que j'aurais été en forme pour t'accompagner ...
En tout cas, toutes mes félicitations !!!!!

Lise a dit…

Je ne t'ai pas vu avant le départ et je t'ai raté après (il y avait tellement de monee) mais j'ai entendu ton nom quand tu as passé le fil d'arrivée et j'ai crié un immense "wrraa bravo Geneviève" même si je ne te voyais pas. La leçon que tu exprimes si bien et que nous devons tous (et toutes) retenir est: "le plaisir". Bravo! et bon été de course et de vacances xlise

Vérane a dit…

Bravo pour cette course! Ça fait du bien de s'écouter parfois. ;-pp

Geneviève a dit…

@ Sylvie : Je crois sincèrement que tu m'aurais clanchée! En tout cas, je te conseille cette course pour l'an prochain. Le parcours est merveilleux!

@ Lise : Je ne t'ai pas vue avant le départ non plus, mais je t'ai entrevue après la course. Cependant, je m'étais fait mal au genou et je n'ai pas réussit à te rejoindre avant que tu disparaisses de ma vue. En tout cas, bravo encore pour ta belle performance.

@ Vérane : Oui, ça fait du bien de s'écouter. Ça m'a permis d'adorer ma course du début à la fin. Cependant, j'ai passé la journée d'hier à regretter d'avoir été si paresseuse...

Trigirl 2007 - Québec a dit…

Ah! Super! Tu t'es bien amusée!!!